15.01.2016

rapport d’activité EnsadLab 2015

actions marquantes

En octobre dernier, le Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a labellisé l’équipe d’accueil « E.A. n°7410 — Sciences, Arts, Création, Recherche — SACRe » dont Emmanuel Mahé, directeur de la recherche de l’Ensad, est co­responsable et dont l’ENSAD est l’établissement porteur.

Cet automne, EnsadLab a lancé son site internet www.ensadlab.fr, qui présente les projets en cours, les différents groupes de recherche et l’actualité du laboratoire.

Cette année 2015 a été marquée par quatre actions prestigieuses. Du 13 mars au 5 juillet, un doctorant SACRe ­PSL, Lyes Hammadouche, a présenté une exposition personnelle au Collège des Bernardins sous le commissariat d’exposition de Gaël Charbau. Plusieurs projets d’EnsadLab ont été présentés lors de l’historique festival Ars Electronica dédiés aux arts, technologies et innovation et qui s’est tenu du 3 au 7 septembre à Linz (Autriche). La Réunion des Musées Nationaux a publié Fragonard Amoureux : le dictionnaire libertin sur iPad et dont le design a été réalisé à partir d’une proposition graphique d’étudiants­-chercheurs d’EnsadLab dans le cadre d’un projet soutenu par le Labex Arts­H2H. Enfin, le partenariat de recherche autour du revêtement de sol de demain avec grand groupe industriel international Tarkett et avec Mines ParisTech, initié en 2009, s’est clôturé en juillet 2015 par une exposition des résultats de la collaboration à la rotonde de l’ENSAD après avoir donné lieu au dépôt de quatre brevets.

Mentionnons enfin les soutenances de thèse de deux anciennes étudiantes­-chercheuses :
Aurélie Herbet (thèse en Arts Plastiques soutenue à l’Université Paris 1) et Cécile Welker (thèse en Arts et Sciences de l’art soutenue à l’Université Paris 3), ainsi que la soutenance d’habilitation à diriger des recherches (HDR) de Samuel Bianchini. Ce diplôme national de l’enseignement supérieur permet d’encadrer officiellement des doctorants en tant que directeur de thèse.

actions de recherche

Outre la tenue de son séminaire doctoral, EnsadLab s’implique dans la communauté scientifique internationale notamment à travers l’organisation et l’accueil de colloques scientifiques (2) de journées d’études (6) et en envoyant ses membres participer à des conférences internationales (24).

De février à mai s’est tenu le séminaire doctoral intitulé « Observer les pratiques créatives » organisé par Francesca Cozzolino, Jean­Baptiste Labrune et Emmanuel Mahé. Depuis octobre, le séminaire est restructuré en deux volets : « Sciences sociales et création : approches méthodologique » coordonné par Francesca Cozzolino et « Experiments in Art & Theory » coordonné par Emanuele Quinz.

Le colloque international « L’organogenèse : pour un nouveau paradigme de recherche en art et en design » co­organisé avec l’IRI­Centre Pompidou (Bernard Stiegler) avec le soutien du Labex ICCA a été accueilli les 15 et 16 octobre à l’ENSAD. Les 23, 24 et 25 novembre s’est tenu le deuxième volet du colloque international « Textures : l’objet livre du papier au numérique » avec le soutien du Labex Arts­H2H.

Le groupe de recherche Displays a organisé avec le soutien du Labex ICCA trois tables rondes au printemps : « Nouveaux objets de l’exposition » au Mac Créteil en mars, et à l’Ensad « Espaces d’exposition » le 29 mai et « Publics et expérimentations » le 4 juin.

Dans le cadre des Assises Internationales du Roman, la Villa Gillet (Lyon) a accueilli le mercredi 27 mai une journée d’études « Littérature numérique & performance » co­organisée avec l’Université Lyon 3, l’IUT Compiègne et l’Université Paris 8 et clôturée par une soirée de lectures­performances aux Subsistances.

La journée d’études « Recherche & création : codes » organisée le vendredi 20 novembre en rotonde a été l’occasion pour cinq jeunes chercheurs d’EnsadLab de présenter leur démarche dans un format associant présentation­démonstration et discours réflexif. La journée prenait part au colloque ‘Le sujet digital : CODES’ organisée par l’Université Paris 8 avec le soutien du Labex Arts­H2H. Les rapports entre art contemporain et kitsch ont été l’objet de la journée organisée le 14 décembre en collaboration avec l’Université de Bretagne Occidentale, l’Université Paris 1 et l’Institut des Cultures d’Islam.

Les chercheurs d’EnsadLab sont intervenus lors des colloques annuels d’associations internationales telles que les Rencontres Annuelles Internationales de Design (en avril à Tunis), Electronic Littérature Organization (en août à Bergen) et Media Art History (en novembre à Montréal). Ils ont également donné des conférences dans de nombreuses d’institutions nationales et internationales parmi lesquelles : la Tate Britain (Londres), la HEAD (Genève), l’UQAM (Montréal), PointCulture (Bruxelles), le musée des Arts Décoratifs (Paris), l’iri ­ Centre Pompidou (Paris), le Luxelake museum (Chengdu) ainsi que d’autres Écoles et Universités.

projets de recherche labellisés

EnsadLab est partenaire de deux projets soutenus par l’Agence nationale de la Recherche (ANR) : Colaborative Situated Media (CoSiMa) porté par l’IRCAM et Mapping Environmental Debates on Adaptation (MEDeA) porté par Sciences Po.

EnsadLab bénéficie du soutien de Paris Sciences et Lettres Research University (PSL) pour le projet Responsive Matter (donnant notamment lieu au financement d’un contrat postdoc) ainsi que pour le projet Perception des espaces partagés mené en collaboration avec le professeur Alain Berthoz au Collège de France.

En 2015, le Laboratoire d’Excellence Arts et Médiations humaines (Labex Arts­H2H) a soutenu pour sa troisième et dernière année le projet The Behaviors of things, pour sa deuxième et dernière année le projet Catalogues d’exposition augmentés : zones de tests, pour leur deuxième année (sur trois) les projets Textures : l’objet livre du papier au numérique et Prévu. Le Laboratoire d’Excellence Industries culturelles et Création artistique (Labex ICCA) a soutenu le projet de catalogue raisonné en ligne Nicolas Schöffer en collaboration avec Leonardo OLATS et Éléonore Schöffer.

publicisations

Ces projets de recherche donnent lieu à différents types de rendus publics réunis sous le terme de publicisations. Outre les articles dans des revues scientifiques (4 : Hermes n°72, Figures de l’art n°29, et la toute jeune revue Sciences du design, Media N ­ Journal of the New Media Caucus) et chapitres d’ouvrages (6 : chez des éditeurs aussi variés que Springer, les presses du réel, publi.net, les presses universitaires du nouveau monde et les presses de l’université de Saint­Étienne), les résultats tout comme l’expérimentation peuvent rencontrer le public sous forme d’expositions, d’installations et de performances (7).

En octobre, le dispositif artistique interactif Mobilisation a été présenté dans le hall de Sciences Po. Il mettait en œuvre la base de données du Giec (IPCC, Intergovernmental Panel on Climate Change) et a été réalisé sous la direction de Samuel Bianchini dans le cadre des projets ANR Medea et Cosima.

L’installation Texel de Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand, tous deux doctorants SACRe-PSL, a été présentée en gare de Ermont­Eaubonne dans le cadre d’un partenariat avec le Forum Vies Mobiles.

Les travaux de chercheurs et étudiants ENSAD et EnsadLab ont été publiés dans le numéro 8 de bleuOrange, revue dédiée à la littérature hypermédiatique francophone hébergée par le laboratoire NT2 de l’UQAM, pour lequel Lucile Haute était directrice éditoriale invitée.

Plusieurs workshop sur la thématique des objets à comportements ont été menés par l’équipe EnsadLab/Reflective Interaction, notamment à l’occasion des D’Days au Carreau du Temple (Paris 3ème) en juin et à l’UQUAM ­ École de design (Montréal) en novembre.

Les recherches de Marie­Luce Nadal menées pour son doctorat SACRe­PSL ont été présentées dans le cadre du Palais de Tokyo Hors les murs en mai à la cité internationale des arts (Montmartre) et en résonance avec la 13ème biennale d’art contemporain de Lyon en septembre.

Les œuvres et expositions des chercheurs et jeunes chercheurs d’EnsadLab ont donné lieu à des articles de presse dans des revues d’art papier (artpress, artpress 2, Étapes, Entertainment technology) ou en ligne (artpress, paris­art.com, MediaArtDesign.net, Digitalarti).

This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome buy cytotec online without prescription they can use their tendrils, or hyphae, to literally poke holes through the lining of your intestinal wall order prednisone without prescription. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome buy antibiotics online next day delivery this as yet revolutionary drug stops the yeast overgrowth caused by all other antibiotics and is 100 percent safe to use get gabapentin online no prescription i don,t know if larger doses are in fact administered to people. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome order neurontin without prescription the drugs are used to kill bacteria. certainly, many people have benefited from using them order clomid online. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome get antibiotics online this as yet revolutionary drug stops the yeast overgrowth caused by all other antibiotics and is 100 percent safe to use buy neurontin no prescription in addition, nystatin works with no side effects, though it can cause a pseudo sickness that patients often confuse with side effects.