EnsadLab
Laboratoire de recherche en art et en design
École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Le laboratoire de recherche de l’École des Arts Déco

Les débats suscités par les différents classements mondiaux des établissements supérieurs d’enseignement et de recherche montrent à quel point la recherche est devenue une activité clé. Nous y préparons la nouvelle génération de designers et d’artistes en leur proposant une formation spécifiquement dédiée.
Pour y répondre, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs a développé une ambitieuse politique de recherche, en créant dès 2007 son laboratoire de recherche, EnsadLab, aujourd’hui reconnu comme une référence internationale. Trois axes structurent EnsadLab : matériaux, interactions et environnement.
Les activités et la vie du laboratoire sont organisées en six groupes de recherche pilotés par des enseignants de l’EnsAD. Ces groupes font intervenir une trentaine d’intervenants externes renommés (artistes, designers et scientifiques) et une vingtaine d’étudiants-chercheurs, principalement des doctorants.
Les thèses de doctorat font l’objet de financements publics et / ou privés : PSL, fondations, dispositif CIFRE de l’ANRT en lien avec des entreprises, associations ou collectivité territoriales, etc. En outre, le laboratoire recrute également des post-docs dans le cadre de partenariats.

La formation doctorale vient prolonger les formations proposées dans le cursus initial de l’école (licence et Master 2), en permettant aux étudiants-chercheurs d’acquérir des compétences complémentaires pour explorer de nouvelles méthodologies, expérimenter des hypothèses inédites, apprendre à travailler avec des scientifiques, proposer des solutions aux problématiques contemporaines, c’est-à-dire inventer de nouvelles formes (relationnelles, technologiques, esthétiques, sociales). Les doctorants sont par ailleurs amenés à développer leurs recherches dans le cadre de projets collaboratifs développés au sein des groupes de recherche (projet ANR par exemple). Se former à la recherche, c’est aussi apprendre à présenter et à confronter ses résultats avec une communauté de chercheurs en art et en design. EnsadLab n’est donc pas seulement un lieu où sont conduites des recherches avec les moyens qui y sont associés, c’est aussi un label garantissant une démarche de recherche sérieuse et déjà reconnue dans les milieux de la recherche.

Le laboratoire s’est engagé depuis plusieurs années dans des consortiums et programmes de recherche structurants et interdisciplinaires reconnus internationalement: le Laboratoire d’excellence ICCA autour des industries culturelles, l’Ecole Universitaire de Recherche ArTeC dans le domaine « arts, technologies, numérique, médiations humaines et création », l’Institut Cognition (Tremplin Carnot) qui regroupe les principaux laboratoires français dans le champ de la cognition, le projet REBOOT, un projet collaboratif et transdisciplinaire pour créer des outils innovants et accompagner l’émergence d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs et d’intrapreneurs dans le domaine de la transition numérique financé par la BPI dans le cadre du plan Disrupt Campus.

Des partenariats sont par ailleurs engagés avec différentes acteurs socio-économiques et culturels : départements R&I d’entreprises (EDF, Orange, IBM, etc.), entreprises de services (Émotic, Suricats) ou agences (SCAU, etc.).

Enfin, L’EnsAD coordonne deux chaires : une chaire coordonnée avec L’École Polytechnique et en partenariat avec la Fondation Danièle et Nina Carasso la Chaire Arts et Sciences, ainsi que la Chaire « Mutations de la vie étudiante » avec le CNOUS.

Appels à candidatures

Pour rejoindre EnsadLab, les candidats français et étrangers doivent justifier d’un diplôme de niveau Master 2.
Deux appels à candidatures :
Le premier pour rejoindre l’année de formation pré-doctorale, et le second pour la formation doctorale SACRe en 3 ans.
Il est possible de répondre aux deux appels à candidatures.

Institut Cognition

L’institut Cognition (Tremplin Carnot) est une structure nationale mutualisée contribuant à l’innovation des entreprises françaises dans leur offre de produits et services en prenant en compte la dimension cognitique de l’humain.
Émanant d’initiatives du CNRS et de la Fondation Cognition ainsi que d’une sélection de 14 laboratoires interdisciplinaires, dépendant de 19 tutelles, le design est représenté par EnsadLab. L’Ensad est la seule école de design à être membre de ce nouvel Institut Cognition.
Les laboratoires et institutions partenaires: CNRS, Bordeaux INP, Université de Bordeaux, Lille 3, Lille 2, EPHE, Paris 8, ENS, EHESS, ENSAD, Université de Bourgogne, Grenoble I NP, UGA, Université Toulouse 1, 2 et 3, INPT, UAPV, AMU.

PSL : l’université de rattachement de l’EnsAD

www.univ-psl.fr

L’EnsAD est membre partenaire de l’Université Paris Science et Lettres regroupant, onze établissements : l’École Normale Supérieure, le Collège de France, l’ESPCI Paris, Paris-Dauphine, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, l’École Nationale des Chartes, l’École Nationale Supérieure de Chimie de Paris, l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris, l’École Pratique des Hautes Études, l’Institut Curie, l’Observatoire de Paris.
PSL bénéficie du soutien de trois organismes de recherche : CNRS, Inria, Inserm.
Avec l’EnsAD, le Conservatoire National de Musique et de Danse, l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts et la Fémis sont également membres partenaires de PSL.
Dans le cadre de PSL, l’EnsAD dirige le programme doctoral « Sciences Arts Création et Recherche » (SACRe), Doctorat privilégiant la recherche par la pratique en art et en design, il regroupe l’Ens et les cinq écoles d’art de PSL.

EUR ArTeC « arts, technologies, numérique, médiations humaines et création »

L’École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC a pour fonction de promouvoir et d’articuler des projets de recherche et des dispositifs de formation relatifs aux domaines des arts, des technologies, du numérique, des médiations humaines et de la création. Le champ de recherche concerné par l’EUR ArTeC – à la fois inclusif et spécifique – est circonscrit par son intitulé : Arts, Technologies, numérique, médiations humaines et Création. L’art, la création et les technologies apportent une dimension particulière de questionnement et d’ouverture aux enjeux fondamentaux des médiations humaines, sur le plan culturel, social et politique. Portée par l’Université Paris Lumières, ArTeC rassemble des partenaires académiques et culturels majeurs : des Centres universitaires et de recherche (Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Paris Nanterre, Campus Condorcet Paris-Aubervilliers, Centre national de la recherche scientifique), des Institutions culturelles (Archives nationales, Bibliothèque nationale de France, Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, Centre Pompidou-Metz, Réunion des musées nationaux – Grand Palais) et des Grandes écoles d’art (EnsAD, École nationale supérieure Louis-Lumière, Conservatoire national d’art dramatique, Centre national de danse contemporaine d’Angers).

LABEX Industries Culturelles et Création Artistique, Numérique et Internet (icca)

www.iccalab.fr

Laboratoire d’idées au cœur des industries culturelles, de la connaissance et de la création artistique, ce Labex réunit des laboratoires de l’université Paris 13 (LabSIC, Centre d’Économie Paris Nord, Laboratoire de Droit et de Sciences de l’Éducation), de Paris 3 (avec l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel et le Centre d’Étude sur les images et les sons médiatiques) et de Paris 5 (avec le Centre de recherches sur les liens sociaux) et l’EnsAD.

REBOOT

Reboot est l’un des 7 projets sélectionnés par l’appel à projets « Disrupt’ Campus » soutenu par la BPI.
Un « Disrupt’ Campus » (ou campus étudiants-entreprises pour l’innovation de rupture par le numérique) est un cursus de formation à l’entrepreneuriat et à l’innovation numérique en mode « startup ». Il associe étroitement des entreprises engagées dans des démarches de transformation numérique. Reboot a pour vocation de concevoir des outils méthodologiques et pratiques innovants pour accompagner l’émergence d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs et d’intrapreneurs en regroupant des équipes comprenant des étudiants (grandes écoles, universités et l’Ensad) de toutes disciplines
Ce projet est l’association de cinq établissements d’enseignement supérieurs (l’ENSIIE, l’ENSAD, l’UEVE, TEM et TSP) et de 5 lieux inspirants (Creative Valley, La Paillasse, Cancer Campus, le C19, IMT Etoile). Le projet est piloté par le directeur de la recherche.

Chaires

Les écosystèmes se construisent aussi par les chaires de formation et de recherche. Deux chaires sont rattachées à EnsadLab.
La Chaire « Mutations de la vie étudiante » en partenariat avec le CNOUS (Centre National des Œuvres Universitaires et Sociales).
Inaugurée en 2019 et pilotée par deux designers, Agathe Chiron et Jean-Sébastien Lagrange, cette chaire a pour objectif d’anticiper les évolutions et d’accompagner les transformations d’usages nécessaires à la construction et la rénovation des espaces de vie étudiante.
Les projets de recherche permettent de constituer un corpus commun s’adressant aux 27 Crous qui viendra interroger la question du logement, de l’alimentation mais également de l’accueil et de l’hospitalité. Les activités se développent notamment via des projets territorialisés répondant à des demandes spécifiques de certains Crous pour repenser certains de leurs espaces de vie, d’accueil ou de restauration.

La Chaire Arts et Sciences en partenariat avec l’École Polytechnique et la Fondation Daniel et Nina Carasso
Inaugurée en 2017 et pilotée par un artiste et un scientifique, Samuel Bianchini (EnsAD) et Jean-Marc Chomaz (Polytechnique), cette chaire a l’ambition de renforcer les liens entre le monde universitaire et la société civile. Ce partenariat inédit entre une école d’art, une école scientifique et une fondation engagée pour un art citoyen fonctionne comme un programme de collaborations entre chercheurs, artistes, scientifiques et designers, afin de créer un discours commun autour de l’interdépendance à notre environnement : questions climatiques, relations au monde végétal et aux technologies, matière(s) en mouvement. L’ensemble des actions est réparti suivant trois grandes approches, trois piliers: 1- Recherche-création ; 2- Enseignement-formation ; 3- Médiation-diffusion

Partenariats avec les entreprises

Des partenariats bilatéraux sont engagés avec différentes acteurs socio-économiques et culturels : départements R&I d’entreprises (EDF, Orange, IBM, etc.), entreprises de services (Émotic, Suricats) ou agences (SCAU, etc.).