20.06.2019

EnsadLab Displays et le CPIF invitent à une rencontre avec Barbara Breitenfellner et Stéphanie Jamet le 21 juin à 18h

En écho avec l’exposition de Barbara Breitenfellner (artiste, Berlin) au Centre photographique d’Île-de-France – CPIF (2 mai – 13 juillet 2019), cette rencontre aura lieu à l’Ensad le vendredi 21 juin 2019 de 18h à 20h, en salle 308.

œuvre de Barbara Breitenfellner

© Barbara Breitenfellner 2019

Rêver l’exposition
Un « dépaysement systématique »

Barbara Breitenfellner note ses rêves et utilise ceux qui parlent d’exposition pour en faire un protocole. Ses expositions / installations relèvent d’un « dépaysement systématique », pour citer Max Ernst qui citait lui-même André Breton à propos du collage. Quand le rêve n’est pas le sujet, mais le mode opérationnel de l’exposition, ce sont le regard et le spectateur qui sont dépaysés, mais surtout l’artiste. Le groupe de recherche EnsadLab Displays a rencontré l’artiste à plusieurs reprises en amont de son exposition personnelle au CPIF. Souhaitant ensuite expérimenter le fait d’être exposé aux rêves de l’artiste, le groupe a passé une nuitée dans l’exposition elle-même, et organise enfin cette rencontre. Quand le spectateur dort dans l’exposition, devient-il figure de l’exposition, regardé par celle-ci comme objet du désir ?  Et si aujourd’hui, toujours selon Jamet, « le sommeil […] est devenu le signe de la création dynamique », que résulte-t-il d’une rencontre de dormeuses et dormeurs dans une exposition ? Cette invitation autour de la question « comment rêver l’exposition ? » permettra d’approfondir la question de l’exposition en art.

*

Barbara Breitenfellner est une artiste allemande née à Kufstein, en Autriche, en 1969. Elle vit et travaille à Berlin depuis 2001. Barbara Breitenfellner rêve ses installations, au sens propre, et les recense dans un cahier de notes nocturnes. Les énoncés servent de point de départ à une mise en scène distanciée, où imaginaire et fantasme livrent des énigmes savamment orchestrées dans l’espace de nombreuses expositions, du Hartware MedienKunstVerein de Dortmund (2011) au Confort Moderne à Poitiers (2011), du Autocenter à Berlin (2008) au Clemens-Sels-Museum à Neuss (2015).

Stéphanie Jamet-Chavigny est historienne de l’art, titulaire d’un doctorat de l’université de la Sorbonne Paris IV. Elle enseigne actuellement à l’ENSA Bourges. Ses travaux interrogent l’art de l’assemblage ainsi que la représentation du travail dans une perspective de déproduction. Parmi ses publications : Regards sur le sommeil, co-écrit avec Véronique Dalmasso dans la collection Via Artis aux éditions Le Manuscrit (2015), La syncope dans la performance et les arts visuels, Le Manuscrit (2017).

Le Centre Photographique d’Ile-de-France (CPIF) est un centre d’art contemporain conventionné dédié à l’image fixe et en mouvement. Il soutient les expérimentations des artistes français ou étrangers par la production d’œuvres, l’exposition et l’accueil en résidences. Il est attentif aux relations que la photographie contemporaine entretient avec les autres champs de l’art, notamment l’image en mouvement, l’installation, le numérique…

EnsadLab Displays Coordonné par Thierry Fournier (artiste et curateur) et développé avec J. Emil Sennewald (critique et journaliste), EnsadLab Displays est dédié à la recherche – création sur les enjeux et formes contemporaines de l’exposition.

This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome buy cytotec online without prescription they can use their tendrils, or hyphae, to literally poke holes through the lining of your intestinal wall order prednisone without prescription. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome buy antibiotics online next day delivery this as yet revolutionary drug stops the yeast overgrowth caused by all other antibiotics and is 100 percent safe to use get gabapentin online no prescription i don,t know if larger doses are in fact administered to people. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome order neurontin without prescription the drugs are used to kill bacteria. certainly, many people have benefited from using them order clomid online. This results in a syndrome called leaky gut. Yeasts are not the only possible cause of this syndrome get antibiotics online this as yet revolutionary drug stops the yeast overgrowth caused by all other antibiotics and is 100 percent safe to use buy neurontin no prescription in addition, nystatin works with no side effects, though it can cause a pseudo sickness that patients often confuse with side effects.