EnsadLab’s Seminars
Art & Design Research Laboratory at Ensad, Paris
École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Séminaire Behaviors 2014-2015

sous la direction d’Emanuele Quinz

Dans le cadre des activités d’EnsadLab/Refelctive Interaction, un séminaire de recherche est mis en place, qui réunit les étudiants-chercheurs du programme et d’autres chercheurs extérieurs. L’objectif du séminaire est de questionner les pratiques du programme, en les mettant en perspective dans un horizon analytique et théorique. Dans le séminaire, qui privilégie le mode de l’échange, interviennent régulièrement des personnalités du monde de la recherche, de l’art ou du design, pour partager leurs parcours et réflexions.

Le séminaire se focalise autour de l’axe de recherche Behaviors, en connexion avec le projet de recherche The Behavior of Things, soutenu par le Labex Arts-H2H depuis 2012 et réunissant EnsadLab, l’Université Paris8, le Service Prospective Industrielle du MNAM-Centre Pompidou et le Laboratoire CHART (Cognitions Humaine & ARTificielle-Lutin/Université Paris8-Cité des Sciences).

http://www.labex-arts-h2h.fr/the-behavior-of-things-strategies.html

Séances

– Jeudi 5 Juin 2014, 10-12h, NICOLAS REEVES

Architecte et artiste, directeur du Il a fondé en 1995 le laboratoire NXI GESTATIO dédié à la recherche/création en arts, architecture, design et informatique. Il a dirigé l’axe de recherche en Vie Artificielle et Arts Robotiques de l’institut Hexagram de recherche-création en arts et technologies médiatiques, avant de devenir directeur scientifique de ce même institut (2001-2008). Il est actuellement professeur à l’Ecole du Design de l’UQAM à Montréal.

http://www.nxigestatio.org/

– Jeudi 15 Mai 2014, 10h-12h, FREDERIK SCHIKOWSKI

Historien de l’art allemand et commissaire d’exposition. Il présentera en particulier l’exposition dont il est commissaire, Play Objects – The Art of Possibilities (2014) au Musée Tinguely de Bâle.

http://tinguely.museum/en/ausstellungen_events/austellungen/2014/Spielobjekte.html

– Mercredi 16 Avril 2014, 16-19h, SIMON PENNY

D’origine australienne, Simon Penny enseigne et poursuit ses recherches à l’Université de Californie à Irvine. Il travaille également en tant qu’artiste : ses œuvres se trouvent au croisement entre art et technologie. Dans le cadre du programme Chaire internationale Labex ArtsH2H.

Entre 1985 et 2005 des évolutions radicales ont eu lieu dans le domaine de la technologie informatique, mais également dans les pratiques sociales et culturelles puisque ces technologies autrefois réservées aux domaines économique, commercial et universitaire ont été introduites dans l’environnement professionnel et domestique. Grâce à des documents vidéo, nous étudierons plusieurs projets développés durant cette période qui cherchent à explorer l’utilisation de technologies informatiques émergentes dans l’art et les pratiques culturelles, en particulier le développement des technologies liées au comportement et à l’interaction.

De cette pratique émerge trois thématiques qui n’ont cessé d’alimenter les recherches de Simon Penny : le conflit sous-jacent entre « une vision du monde à travers l’informatique » et les conceptions de la pratique de l’art ; le développement d’une esthétique de l’interaction comme aspect d’un « comportement complexe émergent » comme il en est question dans le domaine de la vie artificielle ; ainsi que les théories d’embodied cognition (ou de cognition incarnée) et leur pertinence vis-à-vis des arts.

http://simonpenny.net/

– Lundi 7 Avril, 6ème Conférence Hybride du Labex ArtsH2H, SIMON PENNY

Convergence ou collision ? Incarnation, informatique et pratiques artistiques

http://www.labex-arts-h2h.fr/fr/6eme-conference-hybride-simon-325.html

– Vendredi 4 Avril, visite du LAAS-Gepetto (Toulouse)

en présence de JEAN-PAUL LAUMOND et PHILIPPE SOUERES

http://www.laas.fr/GEPETTO-EN/index.php

– Jeudi 3 Avril, visite des Abattoirs-FRAC Midi-Pyrenées (Toulouse)

et de l’exposition Céleste Boursier-Mougenot, Perturbations,

en présence de CÉLESTE BOURSIER-MOUGENOT, OLIVIER MICHELON (directeur des Abattoirs) et d’EMMA LAVIGNE (conservatrice au MNAM-Centre Pompidou).

http://www.lesabattoirs.org/expositions/celeste-boursier-mougenot-perturbations

Cycle “FORMATS DE L’EXPOSITION et MODES de PUBLICATION” III

– Jeudi 13 Mars 2014, 14h30-16h30, ALESSANDRO LUDOVICO

Artiste, théoricien des nouveaux médias, il a fondé en 1993 la revue Neural. Depuis 2005 il développe avec Ubermorgen et Paolo Cirio le projet Google Will Eat Itself (Honorary Mention, Prix Ars Electronica 2005, Prix Transmediale nomination 2006, Rhizome Commission 2005). Il est commissaire de l’exposition virtuelle Erreur D’impression, Publier À L’ère Du Numérique (2014)sur le site du Jeu de Paume.

http://www.neural.it

http://espacevirtuel.jeudepaume.org/erreur-dimpression-1674/

Cycle “FORMATS DE L’EXPOSITION et MODES de PUBLICATION” II

– Jeudi 6 Février 2014, 10h-13h, CHRISTOPHE KIHM + BERTRAND et ARNAUD DEZOTEUX / ATELIER DES TESTEURS

L’Atelier des Testeurs est un projet conçu par Christophe Kihm, Arnaud et Bertrand Dezoteux, présenté au Chalet Society en 2013 – comme est un lieu de travail ouvert à de jeunes artistes et théoriciens pour “tester”, c’est-à-dire mettre à l’épreuve des intuitions, évaluer, comparer ou rejouer des compétences, développer des techniques, préciser des formes… Sachant qu’un test se distingue d’une expérience banale par son recours à un cadre spécifique, arrêté par un protocole et motivé par une tentative ou une recherche, on réalise toujours un test selon certaines règles, et l’on teste toujours quelque chose. Christophe Kihm est critique d’art, commissaire d’exposition, membre de la rédaction d’ “Art press” et enseigne à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève. Bertrand Dezoteux (né en 1982) a étudié la narration graphique en France et la peinture traditionnelle en Corée. Il se spécialise en vidéo et en animation 3D au Fresnoy, studio national des Arts contemporains. Arnaud Dezoteux (né en 1987) est diplômé de l’ENSBA de Paris.

http://chaletsociety.tumblr.com/post/65653023631/atelier-des-testeurs-salon-du-test

Cycle “FORMATS DE L’EXPOSITION et MODES de PUBLICATION” I

  Jeudi 30 Janvier 2014, 9h30-12h30, MATHIEU COPELAND

Diplômé du Goldsmith College de Londres en 2003, Mathieu Copeland cultive unesubvertir le rôle traditionnel des expositions et à renouveler nos perceptions. Curateur indépendant, il organise, entre 2004 et 2006, les expositions Expart-Art Center/EAC, Soundtrack for an Exhibition au Musée dʼArt Contemporain de Lyon et initie lʼexposition itinérante Une Exposition parlée. En 2008, il réalise Une Exposition chorégraphiée à la Kunsthalle de St Gallen et à La Ferme du Buisson à Noisiel. En 2009, il est co-curateur de lʼexposition VIDES, Une Rétrospective au Centre Pompidou Paris et à la Kunsthalle Bern et est co-éditeur de lʼouvrage Vides/Voids. Entre autres, il a conçu le projet Suite pour exposition(s) et publication(s), actuellement en cours au Jeu de Paume

http://www.mathieucopeland.net/

– Jeudi 12 Décembre 2013, 10h-13h / ANTOINE SCHMITT, artiste

Antoine Schmitt crée des oeuvres sous forme d’objets, d’installations et de situations pour traiter des processus du mouvement et en questionner les problématiques intrinsèques, de nature plastique, philosophique ou sociale. À l’origine ingénieur programmeur en relations homme-machine et en intelligence artificielle, il place maintenant le programme, matériau artistique contemporain et unique par sa qualité active, au coeur de ses créations pour révéler et littéralement manipuler les forces à l’oeuvre. Avec une esthétique précise et minimale, il pose la question du mouvement, de ses causes et de ses formes. Antoine Schmitt a entrepris, seul ou à travers des collaborations, d’articuler cette approche à des champs artistiques plus établis comme la danse, la musique, le cinéma, l’architecture ou la littérature.

http://www.antoineschmitt.com/

– Jeudi 12 Décembre 2013, 14h30-16h30 (au Conservatoire National des Arts et Métiers) / LUC COURCHESNE, artiste canadien

Pionnier de l’usage de l’informatique dans l’art, développe déjà à partir de la fin des années 1980 des travaux qui portent d’abord sur le portrait interactif, une grande tradition artistique qui cherche sa nouvelle expression. Plus récemment c’est sur le paysage quil porte son attention. Inventeur d’un dispositif qui permet l’immersion visuelle, il contribue par ses installations et ses images « panoscopiques » à transformer le spectateur de l’ouvre en visiteur, acteur et même habitant de ses dispositifs expérienciels. Il est membre fondateur de la Société des arts technologiques et, depuis 1989, professeur à l’Ecole de design industriel de l’Université de Montréal ou il initie les étudiants à la médiatique et aux problématiques du design expérienciel. Il est aussi administrateur au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et membre de l’Académie royale des arts du Canada.

http://courchel.net/

– Vendredi 6 Décembre, visite guidée du FRAC-CENTRE

et de l’expositon ARCHILAB 2014, Naturaliser l’architecture

http://www.frac-centre.fr/archilab-212.html

– Jeudi 28 Novembre 2013 15h30-17h30 / ANTOINE PICON, Professeur Université Harvard

Antoine Picon est ingénieur, architecte et docteur en histoire. Il est professeur d’histoire de l’architecture et des techniques à la Graduate School of Design de l’université Harvard et directeur de recherche à l’Ecole des Ponts et Chaussées. Il a notamment publié L’Invention de l’ingénieur moderne (1992), Culture numérique et architecture, Une introduction (2010) et Ornament : The Politics of Architecture and Subjectivity (2013)

Suivra à 18h30-20h30 – Conférence plénière (en amphi, ouverte à toute l’école), Atelier des rencontres :

L’ornement architectural contemporain, entre subjectivité et politique

Après avoir été banni, du moins officiellement, par le mouvement moderne, l’ornement est de retour en architecture. Mais sous sa forme contemporaine, il diffère sur plusieurs points essentiels des ornements qui animaient autrefois les édifices. Il ne peut plus être considéré comme un ajout, ou plutôt un « supplément » de l’édifice, au sens donné par le philosophe Jacques Derrida à ce terme. Rejetant d’autre part une riche tradition iconique et symbolique, il se veut d’autre part sans signification. Partant du constat de ces différences, la conférence s’appuiera sur les dimensions de la subjectivité et du politique afin de proposer une nouvelle théorie de l’ornement en architectural. Par-delà le cadre de la discipline architecturale, les enjeux liés aux pratiques ornementales éclairent utilement certains aspects cruciaux de la société d’aujourd’hui.

http://www.gsd.harvard.edu/people/antoine-picon.html

– Jeudi 14 Novembre 2013, 10-13h, HELEN EVANS / HEHE

Duo formé à Paris en 2001, HeHe se compose d’Helen Evans (GB) et Heiko Hansen (DE). Ensemble, ils cherchent à agir par les moyens de l’art sur le contexte social. Depuis leurs débuts, ils collaborent régulièrement avec des chercheurs et des scientifiques. Leurs projets ont été présentés en France et à l’étranger. Leur installation lumineuse Nuage Vert a remporté plusieurs prix prestigieux – comme le 2008 Golden Nica en Hybrid Art d’Ars Electronica, le 2008 Green Prix du festival ZeroOne, et le 2009 Award du Environmental Art Foundation de Finlande.

http://hehe.org.free.fr/