Les séminaires d’EnsadLab
Laboratoire de recherche en art et en design
École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Séminaire Behaviors 2012-2013

sous la direction d’Emanuele Quinz

Dans le cadre des activités d’EnsadLab/Refelctive Interaction, un séminaire de recherche est mis en place, qui réunit les étudiants-chercheurs du programme et d’autres chercheurs extérieurs. L’objectif du séminaire est de questionner les pratiques du programme, en les mettant en perspective dans un horizon analytique et théorique. Dans le séminaire, qui privilégie le mode de l’échange, interviennent régulièrement des personnalités du monde de la recherche, de l’art ou du design, pour partager leurs parcours et réflexions.

Le séminaire se focalise autour de l’axe de recherche Behaviors, en connexion avec le projet de recherche The Behavior of Things, soutenu par le Labex Arts-H2H depuis 2012 et réunissant EnsadLab, l’Université Paris8, le Service Prospective Industrielle du MNAM-Centre Pompidou et le Laboratoire CHART (Cognitions Humaine & ARTificielle-Lutin/Université Paris8-Cité des Sciences).

http://www.labex-arts-h2h.fr/the-behavior-of-things-strategies.html

Séances

– Vendredi 25 juin 2013, 16-18h, Galerie Nationale du Grand Palais, visite de l’exposition DYNAMO et rencontre avec MATTHIEU POIRIER, co-commissaire de l’exposition, et historien de l’art.

– Mercredi 12 Juin 2013, Centre Pompidou, cinéma 2

The Behavior of Things : Objets animés, délires automatiques et cinéma

Séance introduite par OLIVIER SCHEFER (Université Paris 1) : programme composé d’archives scientifiques, publicités, films de la collection, extraits de films, travaux d’artistes contemporains.

Depuis l’apparition des premières images cinématographiques, le monde des choses s’anime et tressaute au rythme du défilement de la pellicule. L’automatisme programmé ou spontané, souvent mis en œuvre par le cinéma burlesque, la science-fiction ou le fantastique, conjugue l’histoire du cinéma à celle du modernisme, y compris dans ses disfonctionnements. Il suffit, note Marx, que l’objet ordinaire devienne marchandise pour que s’ouvre l’ère fétiche de la production, comme si une table se dressait sur sa tête de bois « en face des autres marchandises » pour se livrer « à des caprices plus bizarres que si elle se mettait à danser ».

– Samedi 8 Juin 2013, CENTRE POMPIDOU : COLLOQUE INTERNATIONAL

The Behaviors of Things, Stratégies et esthétiques du comportent entre art, science et design

Soutenu par le Laboratoire d’excellence Arts-H2H et associant l’Université Paris 8, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs et le centre Pompidou, ce colloque s’inscrit dans le projet de recherche BEHAVIORS qui a pour ambition d’interroger la notion de comportements, de plus en plus fondamentale dans la création contemporaine. Plutôt que de considérer le comportement du côté du vivant, il s’agit de l’analyser et de l’imaginer pour des objets, des dispositifs ou des environnements. Comment comprendre, théoriser, expérimenter et concevoir des œuvres intégrant une dimension comportementale, c’est-à-dire disposant de facultés d’actions et de réactions en rapport avec leur environnement et leur public ?

Se focalisant d’abord sur les premières incidences historiques de la cybernétique sur la création artistique, ce colloque se poursuit par un débat entre des chercheurs de différents disciplines (art, design, sciences) et des créateurs, designers et artistes, autour de la notion d’Objet à comportements – hybride entre homme et machine, œuvre artistique et produit de design, objet et sujet.

Parmi les invités : ANNE-MARIE DUGUET (Université Paris 1), BERTRAND DUPLAT (Editions Volumiques), JEAN-PAUL LAUMOND (LAAS-CNRS, Collège de France), SIMON PENNY (Université de Californie Irvine), ANTOINE PICON (Université Harvard), MARGIT ROSEN (ZKM, Karlsruhe, Allemagne), CONNY FREYER, EVA RUCKI / TROIKA DESIGN (Grande-Bretagne)…

Colloque conçu par EMANUELE QUINZ, SAMUEL BIANCHINI, VALÉRIE GUILLAUME, avec la collaboration de PHILIPPE-ALAIN MICHAUD

– Vendredi 24 Mai 2013, de 10h à 13h, LUCILE HAUTE

Lucile Haute est doctorants en arts plastiques et présentera ses recherches théoriques – notamment pour sa thèses – et de création.

Son travail s’articule autour de ces questions : quelle performance a lieu dans un environnement programmé ? (au sens large : dédié à une fonction déterminée, comme au sens précis de programme informatique) Quel jeu se met en place vis-à-vis du cadre / du contexte ?

Le projets Conduit d’Aération, soutenu par le Labex Arts-H2H et récemment présenté à Rome, sera évoqué.

http://lucilehaute.fr 

– Vendredi 19 Avril 2013, 15-17h, ARIK LEVY

Arik Levy est un designer israelien et artiste pluridisciplinaire.

Ses créations de meubles et de luminaires sont fabriquées sur tous les continents, ainsi que ses concepts de vêtements et accessoires de mode high-tech en Asie. Après sa rencontre avec Pippo Lionni en 1993, les deux designers créent d’ailleurs un mobilier original pour la RATP française et pour l’Espace Jeunes Créateurs de l’APCI (Agence pour la Promotion de la Création Industrielle). Ensemble, ils fonderont en 1997 l’agence L Design. Arik Levy vit et travaille aujourd’hui à Paris et collabore depuis plus de 10 ans avec la célèbre maison Vitra. Pour ses recherches, il développe un logiciel d’animation spécifique.

http://www.ariklevy.fr/

– Vendredi 19 Avril 2013,10-13h, NICOLAS NOVA

Nicolas Nova est professeur à la HEAD-Genève (Haute-Ecole d’Art et de Design) et consultant au Near Future Laboratory (Genève). Il réalise des études ethnographiques sur les usages des technologies pour nourrir la conception de produits numériques et la prospective. Il a réalisé une thèse en interaction homme-machine à l’EPFL (Lausanne) et a été chercheur invité à Art Center School of Design (Pasadena). Auteur de « Joypads ! Le design des manettes de jeu vidéo » (Les Moutons Electriques) et « Les flops technologiques : comprendre les échecs pour innover » (FYP éditions).

http://nearfuturelaboratory.com/pasta-and-vinegar/

– Vendredi 5 Avril 2013, 10-13h, JEAN-BAPTISTE LABRUNE

Jean-Baptiste Labrune est chercheur spécialisé dans la création d’interfaces homme-machine, il développe des systèmes permettant aux utilisateurs de partager leurs processus créatifs. Pour cela, il utilise les interfaces novatrices, les technologies de contrôle de la gestuelle robotique et les appareils de mécatronique.

En plus de son siège au MIT Medialab, il dirige le laboratoire de Bell Labs, où il mène des projets de recherche interdisciplinaires impliquant des équipes issues des sciences humaines, du design et des technologies.

http://web.media.mit.edu/~labrune/

– Vendredi 28 Mars 2013, 14-17h, JAN BOELEN

Jan Boelen est critique et curateur belge. Fondateur et directeur du centre d’art et design Z33 à Hasselt http://www.z33.be/

il a été à l’initiative d’exposition comme Designing Critical Design, Architecture of Fear et The Machine, qui ont présenté les nouvelles tendances du design. Il a été co-directeur de la dernière édition de Manifesta 2013. Il est également directeur du Master Social Design à la Design Academy d’Eindhoven.

http://www.designacademy.nl/Study/Master/Departments/JanBoelen.aspx

– Vendredi 15 Mars 2013, 10-12h, SÉBASTIEN NOEL

Sébastien Noel est designer, membre du trio TROIKA DESIGN, basé à Londres, un des groupes internationaux plus intéressants, dont la pratique interdisciplinaire croise les champs du design, de l’architecture et de l’art. Les oeuvres de Troika ont été présentées dans des musées comme Victoria & Albert Museum à Londres, The Art Institute of Chicago, Tate Britain et MoMA New York. Parmi les oeuvres les plus connues de Troika, nous pouvons citer l’installation permanente Cloud à l’aeroport de Londres Heathrow Terminal 5 et Palindrome présentée au V&A in 2011. Le studio a également édité un livre sur les pratiques contemporaines du design, Digital by Design, Thames and Hudson, 2008.

http://troika.uk.com/

– Jeudi 28 Février / CELESTE BOURSIER-MOUGENOT, artiste

Musicien de formation, il choisit de produire des installations autonomes à partir de matériaux et objets divers qui génèrent, souvent en direct, des formes sonores. Chaque œuvre est une expérience d’écoute qui met en exergue le processus musical. Parmi ses œuvres : From here to ear 2008 où des oiseaux sont perchés sur des guitares électriques branchées à de gros amplificateurs ; Untitled 1997 où flottent des bols de porcelaine choisis pour leur timbre. Il est nominé du Prix Marcel Duchamp en 2010.

http://xippas.com/fr/i/artiste/celeste_boursier-mougenot

– Jeudi 14 Février 2013, 18h30 dans le cadre de l’Atelier de rencontre de l’ENSAD, conférence publique de ELIO CACCAVALE / http://atelier-rencontre.ensad.fr/

– Vendredi 15 Février 2013 / ELIO CACCAVALE

Elio Caccavale est un designer italien, il vit à Glasgow (GB). Il enseigne à la Glasgow School of Art et au Royal College of Art. Ses projets explorent les connexions entre le design et la science, notamment autour des questions de bioéthique, dont il expose les méthodes dans le livre Creative Encounters. Ses projets ont été présentés dans des expositions internationale, et notamment dans Design and the Elastic Mind et Talk to You (MOMA de New York). Il fonde le studio Elio Caccavale, et travaille pour des entreprises comme Orange, Dmagic Mobile China, Alessi, LG electronics. http://www.eliocaccavale.com/

– Vendredi 1 Février 2013 / JEAN-PAUL LAUMOND

– Jeudi 17 Janvier 2013 / JOELLE BITTON

Joelle Bitton est artiste et designer. Diplômée de la Sorbonne et de l’ENSBA, elle poursuit ses recherches au Media Lab Europe à Dublin et prépare actuellement une thèse à la Graduate School of Design. En 2000 elle cofonde Superficiel.org, une plateforme expérimentale de projets numériques explorant les systèmes interactifs. Ses projets traitent de l’identité culturelle et des relations entre le design et la sphère publique.

http://www.superficiel.org/

– Vendredi 14 décembre 2012, 10-13h / ARMANDO MENICACCI

Armando Menicacci est professeur à l’Ecole Supérieure en Art, Média et Design de Chalon sur Saône. Après des études en danse et musique, il fonde Médiadanse, laboratoire de recherche, pédagogie et création sur les rapports entre danse et technologies numériques à l’Université Paris 8. Auteur de nombreux livres, il a notamment dirigé, avec E.Quinz, La Scena Digitale. Nuovi media per la danza (2000). Il conseille et collabore avec de nombreux chorégraphes comme Rachid Ouramdame, Alain Buffard, Vincent Dupont. http://emafructidor.com/qui/armando-menicacci/

http://www.digitalflesh.org

– Vendredi 7 décembre 2012, 11h-13h / ZAVEN PARE, artiste

Il utilise la robotique et la science comportementale dans des performances, et est le pionnier de la marionnette électronique qu’il met notamment en scène pour la première fois en 1999 dans la pièce « Théâtre des Oreilles » de Valère Novarina. Il a collaboré avec des artistes comme Mauricio Kagel, Edouard Lock et Marie Chouinard. Boursier de la Japan Society for Promotion of Science (JSPS), il collabore aujourd’hui en tant que chercheur associé, avec le Robot Actors Project du Professeur Hiroshi Ishiguro (JP). Il vit et travaille à Rio de Janeiro.

http://www.zavenpare.com/

– 14 Novembre 2012, 14-19h / JEAN-PAUL LAUMOND

Jean-Paul Laumond est roboticien, directeur de recherche au LAAS-CNRS. Il y anime le groupe de recherche Gepetto dont les travaux portent sur les fondements calculatoires du mouvement anthropomorphe, chez l’homme et pour les systèmes artificiels (robots humanoïdes et mannequins numériques). Il enseigne la robotique à l’ENS, et il a occupé la Chaire d’Innovation technologique Liliane Bettencourt du Collège de France de 2011 à 2012. Coordinateur de deux projets européens consacrés à l’algorithmique de la planification des mouvements, il est aussi fondateur de Kineo Cam qui a reçu le prix de l’innovation en 2000.

http://www.college-de-france.fr/site/jean-paul-laumond/

http://www.laas.fr/