20.06.2016

Publication : Dispositifs artistiques et interactions situées

Direction : Bernard Guelton.
Responsable de publication : Igor Galligo
Auteurs : Bernard Guelton, Samuel Bianchini, Igor Galligo, Emanuele Quinz, Jean-Marie Dallet, Charles Lenay, Fabrice Métais, Anne Reboul, Laurent Grisoni, Xavier Boissarie.
Editeur : Presses Universitaires de Rennes, collection : « Arts contemporains », Rennes, 2016, 182 pages, 20 euros

Désormais omiprésente, la notion de dispositif dans l’art contemporain définit des relations ouvertes, mobiles, reconfigurables, selon les contextes et les situations. Originairement constitutif de l’exposition, le dispositif en art contemporain est maintenant susceptible de s’en affranchir totalement. Il intègre les notions d’opérativité et de performativité. L’opérativité ou le « caractère d’une action ou d’une série d’actions organisées en vue d’atteindre un but donné », se concentre sur l’utilisateur. Celui-ci à travers ses actions, sa participation, son implication « perform », exécute, accomplit, joue le dispositif. En ce sens, un principe de performativité régit également et de façon conséquente un grand nombre de dispositifs dans les pratiques contemporaines. Cette nouvelle configuration est en corrélation étroite avec les nouvelles dynamiques de l’espace qui articule la position relative du corps propre avec celle des objets, trajectoires, et actions orientées du sujet. Ces principes d’opérativité, de performativité et d’interactions situées forment autant de questions qui redéfinissent une partie importante de la notion de dispositif en art contemporain. Les territoires de l’exposition, des réalités alternées, celui du jeu, se trouvent naturellement convoqués. Comment ces notions sont-elles mises en œuvre concrètement dans les œuvres contemporaines ? Quels en sont les constituants, les configurations, les enjeux forment les questions essentielles développées dans cet ouvrage.