Projets labellisés (Labex, ANR…) et partenariats
Laboratoire de recherche en art et en design
École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Plateforme « Art, design et société »

Enquêtes croisées entre art, design et sciences sociales

La plateforme art, design et société engage des projets de recherche-création pour réfléchir aux enjeux sociaux, esthétiques et techniques, de la création contemporaine. Fondée en 2018, elle est composée par une équipe pluridisciplinaire d’artistes et de chercheurs en sciences sociales ancrée à EnsadLab qui opère sous le nom « La fabrique du sensible » selon trois axes de recherche expérimentale et transdisciplinaire.

I. Quand le sensible affecte la société : nouvelles formes d’écologies sociales et appréhension des modes de vie

a) Une enquête en cours dans les mondes de la création du Mexique (México, Xochimilco, Chiapas) nous permet de penser comment les pratiques artistiques impliquent l’émergence de nouvelles « écologies sociales » issues d’actions collectives, relationnelles et collaboratives. Il s’agit de comprendre comment le sensible « performe » le réel, c’est-à-dire comment la façon de travailler des artistes, peut générer des éléments susceptibles de faire émerger de nouvelles formes de sociabilité, de changer les relations de pouvoir et d’activer des processus d’ « empowerment ».

b) Eloj Kréyol est une recherche éditoriale portée par Sophie Krier portant sur le projet homonyme de recherche par le design du duo parisien / guadeloupéen dach&zephir. Cette enquête à perspective décoloniale cherche à questionner la façon dont les formes créées aujourd’hui par les designers peuvent témoigner des processus de créolisation linguistique, culturelle et matérielle dans les Antilles françaises, afin de valoriser des savoir-faire artisanaux qui sont la manifestation d’une « intelligence rusée » (Lucrèce 2019).

c) En lien avec la Chaire « Mutations des vies étudiantes » CROUS EnsaD, et en synergie avec les designers Agathe Chiron et Jean-Sébastien Lagrange qui pilotent la Chaire, nous souhaitons mettre en œuvre des séries d’observations sur les techniques du corps-étudiant et les relations qui se tissent entre corps habitants et architectures dans la production de l’espace social.

II. Produire le sensible : matérialité et processus de fabrication

Ce deuxième axe met au cœur de ses interrogations une réflexion sur les différents moyens d’action sur la matière qui s’offrent aux artistes et designers contemporain.e.s et de réfléchir aux dimensions écologiques et technologiques de leurs pratiques.
Nous nous sommes intéressé.e.s par exemple au projet « Totomoxtle » développé par le designer Fernando Laposse dans le village de Tonahuixtla (Puebla, Mexico). Nous cherchons à saisir la manière dont les paysans ont appris à maîtriser des gestes artisanaux, les astuces et savoirs investis dans les procédés de production, dès la récolte des feuilles de maïs à l’usage de prototypes dessinés pas le designer.

III.Le sensible comme forme de connaissance : enquêter et publier autrement

Dans ce troisième axe, il s’agit d’expérimenter de nouveaux formats pour restituer des recherches en sciences humaines et sociales et d’inventer de nouveaux formats qui rendent compte d’une réalité sociale sans évincer la fluidité du sensible.
En juin 2019, nous avons organisé un atelier d’expérimentation éditoriale à partir de nos différentes enquêtes de terrain. A l’issue de l’atelier, plusieurs formes de restitution ont été proposées (atlas transmédia, base de données, topographie sensible…) par les équipes invitées.

L’équipe :

Francesca Cozzolino (anthropologue, EnsadLab, responsable scientifique)
Sophie Krier (artiste, EnsadLab, responsable artistique)
Arnaud Dubois (anthropologue, EnsadLab, chargé de mission)

Collaborateurs.trices / interlocuteurs.trices 2018-2020 :

Anne Bationo (ergonome, Université de Paris 8)
Samuel Bianchini (artiste-chercheur HDR, EnsadLab)
Pierre-Olivier Dittmar (maître de conférence, EHESS)
Alice Doublier (anthropologue)
Emmanuel Grimaud (anthropologue, CNRS/Lesc, Université de Paris Nanterre)
Nicolas Nova (chercheur en design, HEAD, Genève)
Thomas Golsenne (maître de conférence, Université de Lille)
Francesco Segrebondi (chercheur en architecture, collectif Forensic Architecture)
Hortense Soichet (photographe, enseignante, Département d’Arts plastique – Université de Paris 8)
Kristina Solomoukha (artiste, EnsAD)
Eddy Terki (designer graphique et chercheur)
Benoît Verjat (designer, doctorant Institute of Experimental Design and Media Cultures IXDM – Bâle)
Sophie Wahnich (directrice de recherche CNRS)
Stéphane Verlet Bottéro (artiste-chercheur et commissaire indépendant)

Pour l’archive de la plateforme, visitez :

http://plateformeartdesignsociete.ensadlab.fr

Bibliographie :

COZZOLINO Francesca et Golsenne Thomas (dir.), « Par-delà art et artisanat : Approches matérielles et processuelles de la création », Hors Série no 7 Images Re-vues, 2019
https://journals.openedition.org/imagesrevues/6321

COZZOLINO Francesca, 2017, Peindre pour agir. Muralisme et politique en Sardaigne, Paris, Karthala https://journals.openedition.org/imagesrevues/6321

DUBOIS Arnaud, 2019, La vie chromatique des objets : une anthropologie de la couleur de l’art contemporain, Paris, Brepols

KRIER Sophie (dir.), Eloj Kréyol, Meanderings in the field of Decolonial Design, 2019, Eindhoven, Onomatopee https://reflectiveinteraction.ensadlab.fr/field-essays-meanderings-in-the-field-of-decolonial-design/

Projets archivés 2017-2019 :

– « Prendre le parti des choses », 2018 ; http://www.ensadlab.fr/fr/taking-the-side-of-things-hybrid-publications-on-creation-processes/; http://www.ensadlab.fr/fr/francais-journee-detude-formes-decriture-et-processus-de-creation/; http://www.ensadlab.fr/fr/francais-archives-de-la-journee-detude-%e2%80%a8formes-decriture-et-processus-de-creation/; http://www.ensadlab.fr/fr/francais-formes-decriture-et-processus-de-creation/

– Conférence “Art and Anthropology for a Living world” de Tim Ingold, 2018 https://vimeo.com/264047064

– « L’art fait société », 2019 ;
http://www.ensadlab.fr/fr/francais-lart-fait-societe-nouvelles-ecologies-sociales-et-formes-hybrides-de-publication-enquete-dans-la-scene-mexicaine-contemporaine/; http://www.ensadlab.fr/fr/francais-conference-imaginer-larticle-de-demain-ensad-15-05-2019-16h30-18h30/; http://www.ensadlab.fr/fr/francais-communication-le-livre-comme-objet-ou-espace-dexposition/

– Conférence « Une esthétique d’investigation » de Forensic Architecture, 2019 http://www.ensadlab.fr/fr/francais-archives-de-la-conference-une-esthetique-dinvestigation-donne-par-le-collectif-forensic-architecture/