Projets labellisés (Labex, ANR…) et partenariats
Laboratoire de recherche en art et en design
École nationale supérieure des Arts Décoratifs

L’art fait société

nouvelles écologies sociales et formes hybrides de publication

Enquête au sein de la scène mexicaine contemporaine

Le projet « L’art fait société, nouvelles écologies sociales et formes hybrides de publication. Enquête dans la scène mexicaine contemporaine » réunit des chercheur.se.s d’EnsadLab et des chercheur.se.s de l’EHESS (IIAC et CRH) et du CEMCA (Centre international d’études mexicains et centroaméricain du CNRS à Mexico). À partir d’une série d’études sur les formes de création artistique contemporaine au Mexique, ce projet interroge comment des lieux permettent de produire de nouvelles institutions civiles à l’intersection de l’art, des enjeux sociaux et politiques. Espaces de friction, d’incertitude et de création, ces nouvelles institutions civiles expriment les questions de société sur un mode sensible et proposent aussi des façons de réinventer des manières d’être au monde. Elles jouent un rôle particulièrement important lorsque, comme dans le contexte mexicain, le tissu social est mis à mal par des inégalités sociales grandissantes. Proposant de nouveaux contextes de production artistique, elles permettent aussi de retisser des fils entre les différents groupes et de créer du lien social, favorisant ainsi l’émergence d’un « commun ». Dans ce cadre, l’art permettrait de réinventer des espaces de socialisation dans des contextes de forte fragmentation sociale.
Pour rendre compte de ces dynamiques, ce projet entend mettre en place une série d’enquêtes anthropologiques au sein de centres culturels et de festivals artistiques localisés dans trois régions du Mexique (Mexico DF, les états de Oaxaca et du Chiapas). Celles-ci nous permettront d’observer comment des groupes sociaux sont capables d’activer, par le biais de la création artistique, de nouveaux types d’espaces publics. Ce projet collectif fait ainsi le pari qu’art et société, lorsqu’ils se rencontrent, peuvent faire émerger de nouvelles écologies sociales issues d’actions collectives et relationnelles. En tant qu’objet de recherche, les pratiques de création artistique exigent par ailleurs des chercheurs d’inventer des modalités d’enquête et d’écriture à même d’en restituer le caractère sensible. Nous souhaitons donc associer à ce volet empirique de la recherche une recherche par la pratique, qui nous permettra d’explorer la possibilité de formes hybrides de publication et de restitution de ces recherches.

 

Projet porté par Francesca Cozzolino (enseignante-chercheure, EnsaLlab) avec la collaboration de Sophie Wahnich (directrice d’études, EHESS) et Pierre-Olivier Dittmar (maître de conférence, EHESS), soutenu par IRIS PSL «Création, cognition et société».

L’équipe :

Samuel Bianchini (EnsadLab)
Francesca Cozzolino (EnsadLab/Lesc)
Pierre-Olivier Dittmar (EHESS)
Lucile Haute (Université de Nîmes/EnsadLab)
Quentin Juhel (étudiant-chercheur EnsadLab)
Sophie Krier (UCR/EnsadLab)
Caroline Perrée (CEMCA, Mexico)
Sophie Wahnich (CNRS/ IIAC-EHESS)

 

Mapa de recuerdo, projet du collectif « La Buena Estrella », Mexico, octobre 2018