06.12.2018

Conférence : de Francesca Cozzolino au Centre d’Étude de l’Écriture et de l’Image

Le 11 décembre 2018 à l’INHA, en salle Mariette, de 14h à 16h, Francesca Cozzolino donnera la conférence intitulée « Comment les sciences sociales étudient les écritures urbaines. Images et écritures exposées sur les murs de Sardaigne ».
La conférence a lieu dans le cadre du cycle de conférences « La lettre et la ligne » organisé par le Centre d’Etude de l’Ecriture et de l’Image, réseau de recherches international autour de l’écriture, la typographie, l’illustration, fondé par Anne-Marie Christin en 1982.
La discussion sera animée par Claire Bustarret (Centre Maurice Halbwachs, CNRS-EHESS-ENS).


Titre de la conférence : Comment les sciences sociales étudient les écritures urbaines. Images et écritures exposées sur les murs d’Orgosolo (Sardaigne)

Résumé :
Comment on s’y prend en sciences sociales pour étudier les écrits et les images qui s’exposent sur les murs d’une ville ? Quelles approches théoriques et méthodologiques mobilise-t-on ?
Lors de cette communication nous présenterons le résultats d’une enquêtesur peinture murale en Sardaigne et montrerons comment ces fresques transforment le village en espace écrit en produisant une ambiance graphique singulière. La notion d’acte d’écriture, d’ambiance graphique, l’enjeu de la performativité des écrits et des images, la méthode du corpus o encore du parcours commenté, nous permettent de poser un regard analytique sur les signes graphiques à plusieurs échelles : celle de l’espace graphique, celle architecturale et urbaine et celle du contexte culturel.
Nous montrerons des manières d’agir par la production d’écrit, les formes de réaction aux images, leurs fonctions et leur rapport à la politique, la patrimonialisation, le tourisme, la mémoire collective ou encore l’identité des lieux où ces actes graphiques s’affichent.
À un niveau plus large, l’étude sur les murales d’Orgosolo (Sardaigne) qui sera présenté, interroge l’impact de l’image et de l’écriture dans l’espace public etla manière dont des artefacts graphiques interviennent dans la construction de relations sociales