Les doctorants d’EnsadLab bénéficient d’un environnement de recherche double : à l’EnsAD et à l’Université. Actuellement, sept doctorants et une post-doc sont financés par PSL et une doctorante ainsi qu’un post-doctorant sont financés par le Labex Arts-H2H.

Anna Saint-Pierre

Réhabiliter le déblai, vestige patrimonial à reconsidérer.

Résumé :

L’objet de cette recherche par le design est la réhabilitation des déblais – produits par excavations, curages, déconstructions et destructions – en tant que matière première secondaire à forte valeur ajoutée (valeur de remémoration, valeur d’usage). Grâce à son intégration dans l’agence d’architecture SCAU, cette étude s’inscrit dans des projets concrets et complets prenant en compte les normes et les réglementations du BTP. Les chantiers SCAU offrent une diversité de terrains d’expérimentation grandeur nature, pour concevoir une méthode de valorisation-conservation : sélection (diagnostic gisement), catégorisation et transformation. Chaque étape s’appuie sur les connaissances historiques de l’existant (histoire humaine, histoire «naturelle») pour repérer des sources de création. Cette réflexion sur la valorisation des gravats saisit l’opportunité offerte par le changement d’état des matériaux architecturaux (blocs, fragments, graviers, sables, limons…) pour proposer une nouvelle matière architecturale «textilisée» qui accompagne les changements du bâti.